Lieu : Seoul – Corée du Sud

Prix : 10,000 won

img_5145

Bien. Avant de vous raconter mes longues péripéties avec Elora, je vais simplement faire un point sur les prix. Il existe plusieurs façon de se rendre à la tour. La première, la plus connue, en téléphérique (8,500 won l’aller-retour pour un adulte). La deuxième, moins cher, c’est le bus : 1,200 won. Enfin, l’option gratuite, mais pour ceux qui ont une très bonne condition physique, la marche. Sachez que vous n’êtes pas obligés de monter dans la tour pour apprécier la vue sur Séoul. Elo et moi nous sommes contentées de rester au pied et n’avons donc pas payé les 10,000 won d’entrée. Pour information, la N Seoul Tower est située au sommet d’une colline et mesure 236,7m de haut.

Si vous désirez avoir plus d’informations sur le téléphérique, je ne pourrai malheureusement pas vous aider. En effet, nous avons choisi l’option marche pour nous rendre au sommet. Et ce n’était pas qu’une simple aventure ! Veillez à être bien assis, un thé à portée de main, voici le début de l’épopée.

Elora et moi sommes parties en matinée de l’appartement où nous logions pour aller visiter la fameuse N Seoul Tower. Comme le temps était plus que radieux, nous avons opté pour l’option randonnée. Selon la station de métro à laquelle vous descendez, il faut compter entre 30 et 40 minutes de marche. Attention, la majorité de l’ascension se fait sur des escaliers, veillez tout de même à avoir le coeur bien accroché.

img_5122

Bref, nous passons devant le téléphérique. Déterminées nous ne lui accordons à peine qu’un regard. Nous commençons notre montée sur un chemin de terre, qui mène rapidement sur une route, agréablement surprises par le terrain assez plat. Nous arrivons enfin devant une montée d’escaliers mais exprimons notre scepticisme : il y a bien un portail ouvert juste devant, mais ce n’est pas très accueillant. Nous décidons donc d’aller un peu plus loin mais voyant que nous nous éloignons de la tour, nous décidons de faire demi-tour et de prendre ces fameux escaliers. Nous commençons à grimper un moment et soudainement, surprise : un panneau nous informe après plusieurs minutes qu’il s’agit d’un cul de sac qui ne rejoint absolument pas la tour !

Râlant, nous redescendons et finissons par identifier notre erreur : nous avons tourné à gauche après le chemin de terre, il fallait tourner à droite. Cet énorme détour a bien du nous couter plus de 30min. Malgré tout, toujours motivées à rejoindre la tour, nous recommençons notre périple, cette fois-ci dans la bonne direction. La chaleur étant toujours plus forte, nous nous asseyons de temps en temps sur les marches, déprimées par les Coréens qui passent devant nous en courant sur les escaliers. L’heure a tourné avec nos erreurs, et il n’est pas loin de midi lorsque nous commençons notre réelle montée.

img_5134

Sur le chemin, nous croisons un garçon, visiblement épuisé. Nous lui souhaitons bon courage, continuons de grimper. Après une dizaine de minute, nous croisons un autre garçon, dans le sens de la descente. Il nous demande si nous avons vu son ami au t-shirt blanc. Nous lui signalons qu’il est un peu plus bas. Finalement, nous arrivons à l’endroit où le téléphérique dépose les gens ayant choisi cette option. Au même endroit, des robinets proposent de l’eau, nous permettant de remplir nos bouteilles à présent vides. On se fait alors la remarque : deux types de personnes sont présentes. Celles fraiches et motivées qui ont pris le téléphérique, et celles dégueulasses et au bout de leur vie qui ont choisi de monter à pied par 40°C.

img_5159

Nous recroisons finalement le garçon qui cherchait son ami. Ce gars a fait la montée une première fois, est descendu cherché son ami pour l’encourager et a réitéré la montée avec lui. Franchement, respect. Finalement, nous arrivons devant la tour et décidons de rester un moment au sommet, histoire de profiter. Le pique-nique est alors sorti comme le choix le plus judicieux de la journée.

Voilà donc la fameuse aventure ! Si vous décidez de tester cette expérience (avec une meilleure organisation que nous) je vous donnerai simplement trois conseils : n’oubliez pas vos bouteilles d’eau, faites attention à ne pas vous tromper de chemin et surtout, n’y allez pas comme nous à midi en plein mois de juillet !

img_5139

Publicités